L'e-commerce

Le e-commerce a évolué à bien des égards depuis son apparition, et il est en train de changer notre façon de vivre, d'acheter et de faire des affaires. Penchons-nous sur l'histoire et l'avenir du e-commerce.

Qu'est-ce que le e-commerce ?

Le e-commerce (ou commerce électronique) est l'achat et la vente de biens (ou de services) sur Internet. Cela englobe une grande variété de données, de systèmes et d'outils destinés aux acheteurs et aux vendeurs en ligne, notamment les achats mobiles et le chiffrement des paiements en ligne. 

La plupart des entreprises présentes sur le marché du e-commerce utilisent une boutique et/ou une plateforme e-commerce pour mener leurs activités de marketing et de vente en ligne et pour superviser la logistique et l'exécution des commandes.

Collage France, personnes ordinateur vitrine, thème, ajouter produit, analyses Generic 2X
Je suis prêt·e à commencer à développer, ou possède déjà ma propre boutique e-commerce.
J'ai des questions et j'aimerais recevoir des conseils d'un expert en e-commerce.
Contactez notre équipe commerciale

Pour bien comprendre le e-commerce, jetons un œil sur son histoire, sa croissance et son impact sur le monde des affaires. Nous examinerons également certains avantages et inconvénients du e-commerce, ainsi que les prévisions pour l'avenir.

Types de e-commerce

En général, il existe six modèles principaux de e-commerce dans lesquels on peut classer les entreprises :

  1. B2C.
  2. B2B.
  3. C2C.
  4. C2B.
  5. B2A.
  6. C2A.

Examinons en détail chaque type de e-commerce.

1. Business-to-Consumer (B2C).

Le e-commerce B2C comprend les transactions effectuées entre une entreprise et un consommateur. Le B2C est un des modèles de vente les plus populaires dans le contexte du e-commerce. Par exemple, lorsque vous achetez des chaussures auprès d'un détaillant de chaussures en ligne, il s'agit d'une transaction B2C.

2. Business-to-Business (B2B).

Contrairement au B2C, le e-commerce B2B englobe les ventes réalisées entre les entreprises, comme entre un fabricant et un grossiste ou un détaillant. Le B2B n'est pas destiné aux consommateurs et se produit uniquement entre les entreprises.

Les ventes interentreprises concernent souvent des matières premières ou des produits qui sont reconditionnés avant d'être vendus aux clients.

3. Consumer-to-Consumer (C2C).

Le C2C est l'une des premières formes de e-commerce. Le commerce de client à client est fait de la vente de produits ou de services entre clients. Cela inclut les relations de vente C2C, comme sur eBay ou Amazon, par exemple.

4. Consumer-to-Business (C2B).

Le C2B inverse le modèle e-commerce traditionnel, ce qui signifie que les consommateurs individuels mettent leurs produits ou services à la disposition d'acheteurs professionnels.

Un bon exemple est le modèle commercial iStockPhoto, où les photos de la photothèque peuvent être achetées en ligne directement auprès de différents photographes.

5. Business-to-Administration (B2A).

Le B2A concerne les transactions effectuées entre les entreprises et les administrations en ligne. Cela peut être par exemple les produits et services liés aux documents juridiques, à la sécurité sociale, etc.

6. Consumer-to-Administration (C2A).

Le C2A est similaire au B2A, mais les consommateurs vendent des produits ou services en ligne à une administration. Le C2A peut inclure des conseils en ligne pour l'éducation, la préparation fiscale en ligne, etc.

Le B2A et le C2A portent principalement sur un renforcement de l'efficacité au sein du gouvernement grâce à l'apport des technologies de l'information.

Histoire du e-commerce

Le e-commerce a fait son apparition il y a environ 40 ans sous sa forme la plus ancienne.

Depuis lors, le e-commerce a aidé d'innombrables entreprises à se développer à l'aide de nouvelles technologies, d'améliorations de la connectivité Internet, d'un accroissement de la sécurité avec les passerelles de paiement et d'une adoption généralisée par les consommateurs et entreprises.

Chronologie du e-commerce

1969 : lancement de CompuServe.

Fondée par les étudiants en génie électrique John R. Goltz et Jeffrey Wilkins, CompuServe a d'abord été construite à l'aide d'une connexion commutée.

Dans les années 1980, CompuServe a présenté au public certaines des premières formes de connectivité par e-mail et Internet, et a dominé le paysage du e-commerce au milieu des années 1990.

1979 : Michael Aldrich invente les achats électroniques.

L'inventeur anglais Michael Aldrich a inventé le shopping électronique en connectant un téléviseur modifié à un ordinateur de traitement des transactions par téléphone.

Cela a permis l'ouverture et le partage de systèmes d'information fermés par des tiers pour transmettre des données de façon sécurisée. Cette technologie est devenue la base du e-commerce moderne.

1982 : lancement de Boston Computer Exchange.

Lors de son lancement, Boston Computer Exchange était la première entreprise de e-commerce au monde.

Sa fonction principale était de servir de marché en ligne pour les personnes souhaitant vendre leurs ordinateurs d'occasion.

1992 : Lancement de Book Stacks Unlimited, première marketplace de livres en ligne.

Charles M. Stack a présenté Book Stacks Unlimited comme une librairie en ligne. À l'origine, l'entreprise utilisait le format de tableau d'affichage par ligne commutée. Cependant, en 1994, le site est passé à Internet et se trouvait alors sur le domaine Books.com.

1994 : lancement de Netscape Navigator comme navigateur Web.

Marc Andreessen et Jim Clark ont créé ensemble l'outil de navigation Web Netscape Navigator. Au cours des années 1990, Netscape Navigator est devenu le navigateur Web principal sur la plateforme Windows, avant l'essor de géants modernes comme Google.

1995 : lancement d'Amazon.

Jeff Bezos a présenté Amazon comme étant principalement une plateforme e-commerce pour les livres.

1998 : lancement de PayPal comme système de paiement pour le e-commerce.

Présenté à l'origine sous le nom de Confinity par les fondateurs Max Levhin, Peter Thiel, Like Nosek et Ken Howery, PayPal a fait son apparition sur la scène du e-commerce en tant qu'outil de transfert d'argent.

En 2000, PayPal a fusionné avec la société de banque en ligne d'Elon Musk et a commencé son ascension vers la renommée et la popularité.

1999 : lancement d'Alibaba.

Alibaba Online a été lancée comme marketplace en ligne avec plus de 25 millions de dollars de financement. En 2001, l'entreprise est devenue rentable. Elle est ensuite devenue une plateforme B2B, C2C et B2C majeure et très utilisée aujourd'hui.

2000 : Google lance Google AdWords, un outil de publicité en ligne.

Google Adwords a été présenté comme un moyen pour les entreprises de e-commerce de faire de la publicité auprès des personnes utilisant la recherche Google.

Avec l'aide d'un court texte d'annonce et de l'affichage des URL, les détaillants en ligne ont commencé à utiliser l'outil dans un cadre de paiement par clic (PPC). Les initiatives de publicité PPC se distinguent de l'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO).

2004 : lancement de Shopify.

Après avoir essayé d'ouvrir un magasin de matériel de snowboard en ligne, Tobias Lütke et Scott Lake ont lancé Shopify. Il s'agit d'une plateforme e-commerce pour les boutiques en ligne et les systèmes de point de vente.

2005 : Amazon lance l'abonnement Amazon Prime.

Amazon a lancé Amazon Prime pour permettre aux clients de profiter de la livraison gratuite en deux jours moyennant des frais annuels fixes.

L'adhésion inclut également d'autres avantages tels que la livraison à prix réduit le jour même, l'accès à des services de streaming comme Amazon Video et des événements réservés aux membres comme le « Prime Day ».

Cette décision stratégique a permis de fidéliser les clients et de les inciter à renouveler leurs achats. Aujourd'hui, la gratuité et la rapidité de la livraison sont les demandes les plus courantes des consommateurs en ligne.

2005 : lancement d'Etsy.

Le lancement d'Etsy a permis aux artisans et aux petits vendeurs de vendre des produits (y compris des produits numériques) sur une marketplace en ligne. Le site a rassemblé la communauté de fabricants en ligne et élargi sa portée vers les acheteurs 24 h/24 et 7 j/7.

2009 : lancement de BigCommerce.

Eddie Machaalani et Mitchell Harper ont cofondé BigCommerce, plateforme de boutique e-commerce 100 % Bootstrap. 

Depuis 2009, plus de 25 milliards de dollars de ventes de commerçants ont été traités sur la plateforme, et la société est désormais implantée à Austin, San Francisco et Sydney.

2011 : présentation du mode de paiement numérique Google Wallet.

Google Wallet a été présenté comme un service de paiement pair-à-pair permettant aux particuliers d'envoyer et de recevoir de l'argent à partir d'un appareil mobile ou d'un ordinateur.

En reliant leur portefeuille numérique à une carte de débit ou à un compte bancaire, les utilisateurs peuvent payer des produits ou des services via ces appareils.

Depuis, Google Wallet s'est associé à Android Pay pour former ce qui est désormais connu sous le nom de Google Pay.

2011 : Facebook lance les stories sponsorisées comme première forme de publicité.

Les premières occasions publicitaires de Facebook ont été proposées aux propriétaires de pages d'entreprise par le biais de stories sponsorisées. Grâce à ces campagnes payantes, les entreprises e-commerce pouvaient toucher des publics spécifiques et accéder aux fils d'actualités de différents publics ciblés.

2011 : lancement de Stripe.

Stripe est une entreprise de traitement des paiements conçue à l'origine pour les développeurs. Elle a été fondée par John et Patrick Collison.

2011 : présentation du mode de paiement mobile Apple Pay.

Lorsque les acheteurs en ligne ont commencé à utiliser plus fréquemment leurs appareils mobiles, Apple a lancé Apple Pay, qui permet aux utilisateurs de payer des produits ou des services depuis un appareil Apple.

2014 : lancement de Jet.com.

Le site Jet.com a été fondé par l'entrepreneur Marc Lore (qui a vendu sa société précédente, Diapers.com, à Amazon.com) avec Mike Hanrahan et Nate Faust.

La société est en concurrence avec Costco et Sam's Club, et s'adresse aux personnes qui recherchent les prix les plus bas possible pour des délais de livraison plus longs et des commandes en gros.

2017 : présentation des publications Instagram achetables.

Instagram Shopping a été lancé avec le partenaire e-commerce BigCommerce. Depuis lors, le service s'est étendu à d'autres plateformes e-commerce et permet aux utilisateurs d'Instagram de cliquer immédiatement sur un article pour accéder à la page produit de cet article et l'acheter.

2017 : les ventes du Cyber Monday dépassent les 6,5 milliards de dollars.

Le e-commerce a établi un nouveau record lorsque les ventes en ligne ont franchi le seuil de 6,5 milliards de dollars le jour du Cyber Monday, soit une augmentation de 17 % par rapport à l'année précédente.

2020 : la pandémie de COVID-19 stimule la croissance du e-commerce.

Dans le monde entier, l'épidémie de COVID-19 a poussé les consommateurs à acheter en ligne à des niveaux sans précédent. En mai 2020, les transactions de e-commerce ont atteint 82,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 77 % par rapport à 2019. Il aurait fallu quatre à six ans pour atteindre ce chiffre selon les augmentations traditionnelles d'une année sur l'autre.

Les consommateurs sont passés en ligne pour faire des achats effectués normalement dans des magasins physiques, comme pour la nourriture et les articles ménagers, les vêtements et le divertissement. De nombreux consommateurs affirment qu'ils continueront à utiliser les vitrines en ligne jusqu'à ce qu'un vaccin COVID-19 soit disponible.

Croissance du e-commerce

Le e-commerce a parcouru un long chemin depuis le lancement de CompuServe en 1969. Les évolutions technologiques ont certainement stimulé la croissance du e-commerce, tout comme les circonstances mondiales. Aujourd'hui, le e-commerce doit répondre aux attentes des consommateurs en matière de sécurité et de commodité.

  • United Parcel Service Inc. (UPS) a profité de l'essor du e-commerce alimenté par la pandémie pour augmenter ses bénéfices, avec un bond de 13 % de ses recettes au cours du trimestre de juin 2020. Au cours de ce même trimestre, UPS a enregistré une augmentation de 65 % des livraisons à domicile.
  • En 2019, les ventes au détail électroniques américaines sur Amazon ont augmenté de 19,1 % et se sont élevées à plus de 222,6 milliards de dollars américains.
  • D'ici à la fin 2020, les dépenses américaines en ligne devraient atteindre environ 375 milliards de dollars. D'après les experts, d'ici fin 2024, les dépenses en ligne dépasseront 476 milliards de dollars.
Graphique des ventes e-commerce

L'impact du e-commerce

L'impact du e-commerce est considérable, et ses répercussions s'étendent des petites entreprises aux entreprises mondiales.

1. Les grands détaillants sont obligés de vendre en ligne.

Pour de nombreux détaillants, la croissance du e-commerce a étendu la portée de leurs marques et a eu un impact positif sur leurs résultats. Mais pour les détaillants qui ont été lents à s'adapter au marché en ligne, l'impact n'a pas été le même.

Les détaillants qui se situent dans la moyenne sont ceux qui ressentent les plus grands changements en réponse à l'impact du e-commerce.

En février 2019, pour la première fois, les ventes en ligne ont dépassé de près celles des boutiques de marchandises générales, y compris les grands magasins, les magasins entrepôts et les hypermarchés. Comme Amazon Prime a supprimé les frais de port, davantage de consommateurs adoptent les achats en ligne.

2. Le e-commerce aide les petites entreprises à vendre directement aux clients.

Pour de nombreuses petites entreprises, l'adoption du e-commerce a été un processus lent. Toutefois, celles qui l'ont adopté ont découvert que le e-commerce peut ouvrir la voie à de nouvelles possibilités.

Pas à pas, les propriétaires de petites entreprises lancent des boutiques de e-commerce et diversifient leurs offres, touchent davantage de clients et s'adaptent mieux aux clients qui préfèrent les achats en ligne ou mobiles. 

Avant la pandémie, les petites entreprises travaillaient à élargir leur présence en ligne. Aujourd'hui, 23 % des petites entreprises pensent qu'elles devront renforcer leurs capacités e-commerce pour survivre dans un monde post-pandémique. 23 % des propriétaires de petites entreprises ont créé un site Web ou mis à jour leur site existant depuis le début des restrictions liées à la crise de COVID-19.

3. Les entreprises B2B commencent à proposer des expériences de commande en ligne de type B2C.

Les entreprises B2B s'efforcent d'améliorer leur expérience client en ligne pour rattraper leur retard sur les entreprises B2C. Il s'agit notamment de créer une expérience omnicanale avec de multiples points de contact et d'utiliser les données pour nouer des relations personnalisées avec les clients.

Les solutions e-commerce rendent possible le libre-service, fournissent des plateformes plus conviviales pour comparer les prix et aident également les marques B2B à entretenir des relations avec les acheteurs. 

 D'ici 2026, les transactions B2B devraient atteindre 63 084 milliards de dollars.

4. L'essor des marketplaces e-commerce.

Les marketplaces e-commerce sont en plein essor dans le monde entier depuis le milieu des années 1990 et le lancement des géants que nous connaissons aujourd'hui, comme Amazon, Alibaba et d'autres. 

Dans ce rapport, nous pouvons constater qu'Amazon est une exception en ce qui concerne la croissance du marché du e-commerce, mais nous pouvons voir que les autres progressent.

Chiffre d'affaire annuel en milliards de dollars U S

En offrant aux clients une large sélection et une extrême commodité, Amazon a pu évoluer rapidement grâce à l'innovation et l'optimisation à la volée.

Amazon, en particulier, est connue pour sa stratégie de croissance unique qui lui a permis d'atteindre une adoption massive et de battre des records de ventes.

Mais Amazon ne fait pas cela toute seule. En 2020, 52 % des produits vendus sur Amazon l'ont été par des vendeurs tiers (c.-à-d. autres qu'Amazon).

Ces vendeurs réalisent également des bénéfices élevés sur les ventes faites sur la marketplace, bien qu'ils soient tenus de respecter des règles strictes imposées par Amazon.

5. La gestion de la chaîne logistique a évolué.

Les données d'une enquête montrent que l'un des principaux impacts du e-commerce sur la gestion de la chaîne logistique est de raccourcir les cycles de vie des produits.

Les producteurs présentent par conséquent des gammes plus étendues et plus variées pour se prémunir contre l'érosion des prix. Mais cela signifie également que les entrepôts voient passer de plus grandes quantités de stock.

En réponse, certains entreposeurs proposent désormais des services à valeur ajoutée pour aider à rendre les opérations de e-commerce et de vente au détail plus fluides et plus efficaces.

Ces services comprennent :

  • La séparation du stock ou stockage pour les ventes en ligne et pour les ventes au détail.
  • Différents services d'emballage.
  • Le contrôle des stocks et de la logistique.

6. De nouveaux emplois sont créés, mais le nombre d'emplois traditionnels du commerce de détail diminue.

Les emplois liés au e-commerce ont doublé au cours des cinq dernières années et dépassent de loin les autres types de commerce de détail en matière de croissance. Toutefois, la croissance des emplois de e-commerce ne constitue qu'une petite pièce dans le puzzle global de l'emploi.

Voici quelques faits en bref concernant l'impact du e-commerce sur l'emploi :

Le revers de la médaille, c'est que les gains d'efficacité associés à l'abandon du commerce de détail traditionnel peuvent également entraîner des pertes d'emplois ou des réductions de main-d'œuvre.

Comme pour toute évolution majeure du marché, il y a à la fois des effets positifs et négatifs sur l'emploi.

7. Les clients font leurs achats différemment.

Le e-commerce (comme désormais le commerce de détail omnicanal) a eu un impact majeur sur les clients. La façon dont les consommateurs modernes font leurs achats connaît une révolution.

La génération Y constitue la population d'acheteurs en ligne la plus importante (67 %), mais la génération X et les baby-boomers suivent de près, avec respectivement 56 % et 41 % d'entre eux qui se livrent aux activités d'achat en ligne.

8. Les médias sociaux permettent aux consommateurs de partager facilement des produits à acheter en ligne.

Les chercheurs ont découvert que le e-commerce a eu un impact social intéressant, en particulier sur les médias sociaux.

Aujourd'hui, les acheteurs de e-commerce découvrent et sont incités à acheter des produits ou des services sur les recommandations d'amis, de pairs et de sources fiables (comme les influenceurs) sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter.

Si vous avez déjà eu envie d'acheter un produit recommandé sur Facebook ou présenté dans une publication Instagram, vous avez pu constater cet impact social lié au e-commerce.

9. Le e-commerce connaît une croissance rapide au niveau mondial.

En 2018, environ 1,8 milliard de personnes dans le monde ont effectué un achat en ligne.

La plateforme chinoise Taobao est la plus grande marketplace en ligne, avec une valeur brute du marché (GMV) de 484 milliards de dollars. Pour vous donner une idée, Tmall et Amazon occupent la deuxième et troisième place, avec respectivement 458 et 339 milliards de dollars de GMV en valeur annuelle du marché mondial tiers.

Les avantages du e-commerce

Le e-commerce présente de nombreux avantages, que ce soit la rapidité des achats ou la possibilité de toucher un large public 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Examinons en détail certains avantages parmi ce qu'il offre de mieux.

1. Des achats plus rapides pour les clients.

Pour les clients, le e-commerce permet de faire des achats n'importe où, à n'importe quel moment.

Cela signifie que les acheteurs peuvent obtenir les produits qu'ils veulent et dont ils ont besoin plus rapidement, sans être limités par les heures d'ouverture d'un magasin traditionnel.

En outre, avec des options de livraison qui donnent aux clients l'accès à la livraison rapide, même le délai de traitement des commandes peut être minimal (comme avec Amazon Prime Now, par exemple).

2. Les entreprises peuvent facilement atteindre de nouveaux clients.

Le e-commerce permet également aux entreprises d'atteindre plus facilement de nouveaux clients à l'échelle mondiale. Une boutique e-commerce n'est pas liée à un seul emplacement géographique : elle est ouverte et accessible à tous les clients qui la visitent en ligne.

Avec l'avantage supplémentaire de la publicité sur les médias sociaux et du marketing par e-mail, les marques peuvent entrer en contact avec de vastes publics prêts à acheter.

3. Des coûts d'exploitation réduits.

Sans besoin de vitrine physique (et d'employés pour la tenir), les détaillants en ligne peuvent lancer des magasins avec des coûts d'exploitation réduits au minimum.

À mesure que les ventes augmentent, les marques peuvent facilement faire évoluer leurs opérations sans avoir à investir en masse dans des locaux, ni à embaucher une main-d'œuvre importante. Cela représente des marges globalement plus élevées.

4. Des expériences personnalisées.

Grâce à l'automatisation et à la richesse des profils client, vous pouvez offrir des expériences en ligne hautement personnalisées à votre clientèle e-commerce.

La présentation de produits pertinents en fonction du comportement d'achat passé, par exemple, peut entraîner une augmentation de la valeur moyenne des commandes (AOV) et donner aux acheteurs l'impression que vous les comprenez réellement en tant qu'individus.

Les inconvénients du e-commerce

Bien que le e-commerce moderne soit aujourd'hui de plus en plus flexible, il comporte toujours une part de désagréments.

Voici quelques-uns des inconvénients du e-commerce.

1. Interactions limitées avec les clients.

Sans interaction en face à face, il peut être plus difficile de comprendre les désirs, les besoins et les préoccupations de vos clients e-commerce.

Il existe toujours des moyens de recueillir ces données (enquêtes, interactions avec le service client, etc.), mais cela demande un peu plus de travail que de parler avec les acheteurs en personne au quotidien.

2. Les dysfonctionnements technologiques peuvent avoir un impact sur la capacité de vente.

Si votre site de commerce électronique est lent, en panne ou indisponible pour les clients, cela signifie que vous ne pouvez pas réaliser de ventes.

Les pannes de site et les défaillances technologiques peuvent nuire aux relations avec les clients et avoir un impact négatif sur vos résultats.

3. Aucune possibilité de tester ou d'essayer.

Pour les clients qui souhaitent se familiariser avec un produit (surtout dans le domaine des produits physiques comme les vêtements, les chaussures et les produits de beauté) avant de l'ajouter à leur panier, l'expérience e-commerce peut être limitée.

L'avenir du e-commerce

D'ici 2022, les recettes du e-commerce aux États-Unis seulement devraient atteindre 479 milliards de dollars, la plus forte croissance étant observée dans le secteur des jouets, des loisirs et du bricolage.

Et il ne s'agit pas d'une tendance passagère.

Il est également intéressant de noter qu'à l'avenir, selon les données de l'expert en e-commerce Gary Hoover, les ventes au détail e-commerce finiront par s'équilibrer avec les ventes en magasins physiques.

Cela signifie que même si la tendance des ventes en ligne continue de croître, il y aura suffisamment de place pour tout le monde.

Mais ce n'est pas tout.

Bientôt, la plupart des interactions e-commerce constitueront une expérience omnicanale pour les acheteurs.

Cela signifie qu'ils s'attendront à pouvoir effectuer des recherches, naviguer et acheter de manière fluide sur différents appareils et sur différentes plateformes (comme une boutique en ligne autonome, une page sur Amazon, etc.)

Parmi les autres tendances à surveiller dans l'avenir du e-commerce, citons :

  • Des parcours client et une personnalisation robustes.
  • Des achats assistés par l'intelligence artificielle.
  • Des devises numériques.

Dans l'ensemble, il faut garder en mémoire que le e-commerce est encore assez nouveau dans le monde du commerce de détail.

L'avenir offre des possibilités infinies, mais le succès et la pérennité du e-commerce dépendront largement des préférences futures des acheteurs.

Conclusion

Nous avons examiné tous les aspects du e-commerce, notamment ses différents types, son histoire, sa croissance au fil des ans et son impact sur les consommateurs et la manière dont les affaires sont menées.

Le e-commerce présente assurément des avantages et des inconvénients, mais l'avenir offre de nombreuses possibilités d'expansion encore plus grande.

Foire aux questions sur le e-commerce

Quelles sont les principales caractéristiques d'un site de e-commerce ?

La plupart des clients recherchent quelques fonctionnalités clés lorsqu'ils visitent un site de e-commerce. Il s'agit d'éléments qui améliorent l'expérience d'achat en ligne dans sa globalité, en la rendant très fonctionnelle et conviviale.

  • Des fonctionnalités faciles à utiliser : outils de navigation simples, flux de paiement faciles, etc.
  • Compatibilité mobile : site compatible et fonctionnel sur tous les appareils mobiles.
  • Capacités en matière de codes de réduction et de promotions : permet aux acheteurs de profiter de remises sur le site.
  • Fonctionnalités de sécurité : le traitement des paiements est sécurisé et fiable.
  • Preuve sociale : validation des clients précédents et des sources de confiance.
  • Contenu généré par les utilisateurs : avis, notes et photos qui viennent renforcer l'authenticité des offres.
Le e-commerce est-il sécurisé ?

Oui, le e-commerce est plus sécurisé que jamais.

Grâce à la sécurité multicouche du e-commerce, à la surveillance des transactions, aux analyses régulières selon la norme PCI, à la certification SSL, à la protection contre les attaques DoS/DDoS et aux solutions d'hébergement conformes à la norme PCI, les boutiques e-commerce apportent aux acheteurs l'assurance que leurs achats en ligne sont effectués dans un environnement sûr et sécurisé.

Qu'est-ce que la logistique e-commerce ?

La logistique e-commerce englobe l'ensemble du processus de réception d'une commande et de son expédition au client.

Cela inclut toutes les étapes opérationnelles et logistiques qui font partie de ce processus, comme la gestion des stocks, l'organisation de l'entrepôt, la supervision des commandes, l'emballage et l'expédition, ainsi que la communication avec les clients au sujet de l'exécution des commandes.

Cet aspect d'une boutique e-commerce peut être externalisé auprès d'un service de traitement des commandes ou géré via le dropshipping.

Afficher plus
Qu'est-ce qu'une marketplace e-commerce ?

Une marketplace e-commerce est un type de site où les produits ou les services sont vendus puis traités par l'opérateur de la marketplace.

Il s'agit par exemple de plateformes de vente comme Etsy, Amazon et eBay, qui font souvent partie d'une stratégie de vente omnicanale.

Quels sont des exemples de marketplaces en ligne populaires ?

  • Amazon.
  • eBay.
  • Alibaba.
  • Etsy.
  • Walmart.
  • Jet.
  • Overstock.
  • Newegg.
  • Rakuten.
Qu'est-ce qu'une plateforme e-commerce ?

Une plateforme e-commerce est un outil logiciel qui permet aux détaillants de créer et de personnaliser des vitrines numériques et de gérer leur site Web, leurs ventes et leurs opérations e-commerce à partir d'une solution centrale.

BigCommerce est un exemple de plateforme e-commerce.

Qu'est-ce qu'une plateforme e-commerce hébergée ?

Une plateforme e-commerce hébergée est une plateforme qui gère toutes les responsabilités liées à l'hébergement des sites Web, ce qui vous permet de ne pas avoir à le faire via une solution tierce.

Cela simplifie beaucoup la gestion du logiciel e-commerce, et c'est souvent moins cher que l'auto-hébergement.

Les plateformes e-commerce hébergées gèrent les mises à jour, la sécurité et d'autres tâches connexes pour le responsable de la boutique. BigCommerce est un exemple de plateforme e-commerce hébergée (SaaS).

Le e-commerce est-il en pleine croissance ?

Oui, le e-commerce est en pleine croissance. Avant la pandémie, le e-commerce se développait chaque année, mais les confinements dans le monde entier ont fortement stimulé les initiatives en ligne. 

D'ici à la fin 2020, les dépenses américaines en ligne devraient atteindre environ 375 milliards de dollars. D'après les experts, d'ici fin 2024, les dépenses en ligne dépasseront 476 milliards de dollars.

Combien existe-t-il de sites de e-commerce ?

En 2020, on dénombre plus de 7,1 millions de détaillants en ligne dans le monde, et de nouvelles créations d'entreprises chaque jour.

Combien vaut le e-commerce ?

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement a déclaré que les ventes mondiales en ligne ont augmenté de 13 % en 2017, et atteint un chiffre d'affaires estimé à 29 000 milliards de dollars.

Le marché du e-commerce B2B devrait atteindre 6 700 milliards de dollars en termes de valeur brute des marchandises d'ici 2020, soit deux fois la taille du marché B2C.

Combien coûte la gestion d'un site e-commerce ?

Les coûts de gestion d'un site de e-commerce dépendent de nombreux facteurs allant de la taille de l'entreprise à la plateforme que vous avez choisie.

De nombreuses plateformes e-commerce proposent différents forfaits et modèles d'abonnement en fonction des besoins de votre entreprise.

Comment créer une entreprise de e-commerce ?

Il existe différentes manières de créer une entreprise de e-commerce, mais nous vous recommandons de suivre ces étapes :

  • Découvrez ce qui manque sur le marché.
  • Établissez un plan de développement.
  • Créez un site Web de haute qualité.
  • Faites connaître votre nouvelle entreprise.
  • Assurez le suivi de vos clients.
  • Continuez à apprendre et soyez un expert de vos produits et/ou services.
De quelles intégrations importantes ai-je besoin pour une boutique de e-commerce ?

Votre plateforme e-commerce servira de base à votre boutique et les intégrations apporteront des services supplémentaires pour favoriser le succès de votre boutique en ligne. Voici quelques-unes des intégrations à envisager pour votre boutique e-commerce :

  • Système de point de vente (POS) pour suivre l'inventaire de votre magasin.
  • Les intégrations de paiement permettent aux clients de payer en toute sécurité comme ils le souhaitent.
  • Les intégrations d'expédition optimisent la partie livraison de votre magasin.
  • Les intégrations d'analyses permettent de suivre le comportement des clients sur votre boutique, afin que vous puissiez prendre des décisions fondées sur les données pour améliorer les ventes.
  • Les intégrations d'inventaire sont souvent nécessaires pour les boutiques plus complexes.
  • Les intégrations comptables permettent de gérer la paie, le budget, la trésorerie, les graphiques d'achat et de vente et les graphiques de profits et pertes.
  • Les intégrations d'e-mail et de marketing vous aideront à toucher plus de clients et à attirer du trafic vers votre boutique.
  • Les intégrations de gestion de la relation client (CRM) peuvent vous aider à améliorer la fidélité des clients.
  • Les intégrations d'assistance client, comme un chatbot ou un chat en direct, peuvent améliorer vos initiatives en matière de service client.
  • Les intégrations sociales vous aident dans vos activités de marketing sur les médias sociaux.
Voir moins

Plus d'articles

trouver la meilleure plateforme d'e-commerce
Article
Trouvez la meilleure plateforme d'e-commerce pour répondre à vos besoins
Lire l'article
Les plateformes d'e-commerce B2B
Article
Où trouver la meilleure plateforme d'e-commerce B2B
Lire l'article
Vignette de carte personnalisée, tableau de bord de produits e-commerce génériques
Article
Contenu + commerce : le commerce headless au service d'une stratégie de marketing de contenu complète
Lire l'article
les modèles d'entreprises d'e-commerce
Article
Les modèles d'e-commerce : entre tradition et innovation, ce qu'il faut retenir
Lire l'article
Les tendances en e-commerce B2B
Article
7 tendances d'e-commerce B2B à suivre à partir de 2020
Lire l'article
Vignette d'article sur l'e-commerce headless avec une personne et un catalogue de produits BigCommerce
Article
Le commerce headless pour prioriser les expériences personnalisées que les clients recherchent
Lire l'article
Vignette d'article représentant Page Builder avec transfert de catalogues
Article
Les bases d'un site d'e-commerce : développez votre entreprise grâce à votre boutique en ligne
Lire l'article
Vignette d'article avec le paiement de ventes en gros, femme ouvrant des produits génériques de soins pour le visage
Article
Renseignez-vous sur l'e-commerce pour la vente en gros
Lire l'article
Vignette de carte personnalisée, vitrine et tableau de bord avec code de croissance BigCommerce
Article
Success stories du commerce headless : 4 marques relèvent des défis de taille grâce à une technologie innovante
Lire l'article